Le sablier


Il y a le petit qui voudrait déjà être un ado. Avoir un lit king size, vingt centimètres de plus, les cheveux au vent et l’âme rebelle.


Il y a le plus grand qui voudrait rester tout le temps auprès de ses parents, grandir mais doucement, ressembler à son père sans jamais décevoir sa mère, s’opposer sans révolution.


Il y a la chef de famille qui voudrait garder tous ses cheveux, arrêter parfois le temps, voir ses enfants heureux quel que soit leur âge, passer les années dans les années qui passent.


Puis il y a moi près d’eux. Moi qui aurai quarante ans dans quelques jours et qui voudrais garder tout ça juste comme c’est maintenant. Les garder et les regarder dans leurs jolies manières de s’affirmer dans la vie, tout contre la mienne, pour vieillir si facilement malgré les rides et les jours qui s’enfuient.


Il y a nous. Un ciel bleu au-dessus d’un lit king size, un amour qui ne déçoit jamais, des cheveux qui poussent ou qui tombent, comme un sablier qui se remplit autant qu’il se vide.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s