Coup de bol

Ils sont arrivés un peu avant midi. Ils étaient en avance, et je les attendais comme tels.


Ils se sont garés à quelques mètres de chez moi, et ils se sont extasié devant ce « coup de bol ». A chaque fois qu’ils viennent nous voir, ils trouvent une place à côté. A chaque fois c’est le même coup de bol.

Ils ont amené ma grand-mère de 93 ans et plein de cadeaux. Des livres, une boîte de peinture xxl, puis des livres encore. De la poésie et des pinceaux… mon enfance quoi.


Ma mère a refait le monde, mon père a fumé la pipe tranquillement installé sur la terrasse, un sourire de sudiste au coin des lèvres.


J’avais cuisiné une recette de ma mère et pris le rosé préféré de mon père. Dans le mille. Un plat sicilien et des vignes provençales… Mon enfance quoi. Encore.


Ma grand-mère avait les cheveux dorés comme au premier jour, une robe couleur de retrouvailles, et les yeux pétillants d’une demoiselle. Elle a ri un peu pendant le déjeuner, parlé discrètement de mon grand-père, pleuré au moment du départ, comme d’habitude. J’ai serré sa main dans la mienne et je me suis dit « coup de bol ». Elles sont bien là, ma grand-mère, mon enfance, les géniales histoires, manies et attentions de mes parents. Elles trouvent toujours une place facilement dans ma rue, dans ma vie, là où on ne finira jamais de s’extasier devant la chance qu’on a.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s