Morue, gloire et beauté.

Ici c’est Marseille. Ici c’est chez moi.

Marseille, ma Baleine de Proust. Pour toi je vivrai de moule et d’eau fraîche. De pastis et de rosé aussi, un peu.

Marseille, ma Lésion fatale. Mon amour impossible. Parce qu’une ville comme toi, ça donne des hauts et débat.

Marseille, au début, pour toi, j’étais Daurade l’exploratrice. Maintenant je sais que tu m’as adoptée.

Retiens-moi encore un peu et tu verras, on va en vivre des sardinades ensemble.

Marseille on a l’anchois dans la date, mais de préférence, si on pouvait s’aimer là maintenant, et pour toujours, ça serait l’idéal. Tu vois, je crois que j’ai mordu à l’hameçon.

Love. Morue, gloire et beauté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s