Le selfie

Je lui demande un selfie avec sa marraine, il hésite un peu. Il accepte et fait un sourire gêné, il n’ose pas rembarrer la vieille. Et puis c’est un vrai gentil. Il a beau s’engouffrer doucement dans la tourmente adolescente, il n’a pas la rébellion innée.

Sa voix se transforme, sa posture se dessine. Il pousse parfois des soupirs appuyés quand ses parents lui parlent. Il se sent incompris, il ne se comprend pas toujours lui-même. Il avance tranquillement vers cet autre lui, cet homme qui prendra bientôt toute la place. Souvent le temps lui paraît long.

Il a maintenant un smartphone et un compte Instagram. Quelque chose en lui respire enfin. Il entre un peu plus dans le monde des « grands », ou dans celui plus virtuel des relations à distance. Silencieux devant son écran, il communique comme jamais. Les mots se bousculent et se muent en images, en likes, en followers. La vie en filtres le rassure un peu.

Je le regarde effacer joliment l’enfant qu’il était, celui qui a toujours fait ma fierté de marraine. J’aime ce doux jeu et je m’amuse un peu, derrière mon écran de vieille à moi. Car je sais que malgré tous ses efforts, ses poils aux pattes et ses révolutions, il ne changera pas complétement. Il puisera bientôt dans ce qu’il voulait dissimuler autrefois.

Le meilleur est à venir, mon Arthur, et tu verras que le meilleur, c’est aussi tout ce que tu as toujours eu en toi.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s