Quand Marseille s’endort.

Marseille.jpg

Dans la fin du jour Marseille s’endort, mais souvent le mistral ne faiblit pas. Les bourdonnements résistent encore et les prières se multiplient. La Bonne Mère veille, prise à partie par les dieux du stade. Ici on veut croire aux miracles. On s’assoupit comme on s’agite, dans le tumulte curieux d’une cité révoltée.

Marseille s’endort mais son cœur bat si fort. Elle rêve d’être une autre au petit matin provençal. Dans ses nuits les plus folles, elle se réinvente et glisse vers l’après, balayant ceux qui la jugeaient trop vite. A l’aube, déjà, le Vieux-Port s’agite et se fait plus jeune que nous tous. J’aime l’insolence de ses étals près du miroir géant. L’odeur du passé se jette sur les façades, il n’y a pas de code. Il y a la vie. Il y a ce soleil qui éclate.

Marseille s’endort en nous comme s’éteint doucement notre jeunesse. Elle nous étreint, si belle, et nous réveille brûlante un beau soir d’été. Aux Goudes, on sait que le bout du monde est à portée de rêve. On résiste aux rafales et on allonge le regard. Aimer Marseille, c’est voir la beauté de l’horizon dans une tempête qui n’en finit pas.

Marseille s’endort et, comme chaque soir, veille sur vos sommeils. Je devine sous vos paupières d’enfants ce souffle qui grandit et qui hésite encore. Je veux vous dire qu’en vous, il y a cette ville immense qui ne s’éteint jamais. Que du Château d’If au Pharo, des Catalans au Port de l’Estaque, de la Belle de Mai  jusqu’au Roucas, il y a mille traverses et autant de voies qui restent à tracer. Qu’une ville n’est jamais si belle que lorsqu’elle résiste à la nuit. Qu’une vie n’est jamais si riche que lorsqu’elle cède aux lumières du jour.

Marseille, c’est ce cri chaud, au fond de nous, qui ne fatigue pas.

Une réflexion sur “Quand Marseille s’endort.

  1. De St Lunaire où nous prenons l ´ apéro tous les 2 !! Un week end de ré installation après de gros travaux sur 18 mois , nous lisons tes merveilles et … Nous extasions !! Merci et Bravo chère Dorothée pour ces mots qui nous élèvent , et je t encourage à continuer , moi qui regrette
    tant de n ´ avoir jamais osé foncer dans ce  » même domaine  » ! Mais …. Avec les années pourquoi pas ré oser !! ….. Avec Philippe nous vous embrassons très fort , elisabeth et Philippe

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s